La semaine dernière, j’ai reçu des exemplaires du livret de recettes sur lequel j’ai travaillé pour la commune d’Etterbeck, à Bruxelles. C’est toujours une joie de recevoir des exemplaires imprimés!

Il s’agit d’un carnet A5 de 20 recettes de cuisine entièrement imagées afin d’être comprises par un public d’origines diverses. Les recettes ont été réalisées lors d’ateliers culinaires en collaboration avec le service Développement durable de la commune.Tout à fait le genre de travail que j’aime réaliser!

Les contraintes étaient assez … rudes je vais dire!

  • synthétiser les recettes qui au départ comprenaient pas mal de texte
  • uniformiser la présentation, avec des recettes très variées
  • utiliser le moins de mots possible
  • illustrer chaque étape
  • représenter le plus de recettes possible sur un format assez restreint: 24 pages (couverture comprise), le tout dans un format A5!

 

 

Livret de recettes pour la commune d'Etterbeek

J’aime particulièrement ce genre de projet car il se base beaucoup sur l’illustration. Je fais aussi la mise en page et j’adore organiser les textes et les images pour créer un tout cohérent et lisible. En fait, je pense que je trouve mon compte dans des contraintes exigeantes, haha!

En faisant cet article, je voulais vous présenter quelques étapes dans un projet comme celui-ci.  On me demande souvent ce que je fais exactement. Difficile à dire en 3 mots tant c’est varié!

Les personnes s’imaginent qu’en tant qu’illustratrice je fais des livres pour la jeunesse (ce n’est pas encore le cas), qu’en tant que graphiste, je fais des flyers, des affiches promotionnelles, des logos pour les entreprises… je le fais mais mon activité tourne essentiellement sur la communication par l’image, pas seulement dans le but final de vendre ou mettre en avant un produit, un événement, mais aussi pour faire passer des messages, des savoirs, dans des campagnes d’alimentation saine par exemple.

Planche de style

Planche de style

J’ai élaboré (petit à petit) une planche de style. Une planche de style est un document reprenant et synthétisant le graphisme, l’aspect général qu’aura le document final. Ici, on retrouve:

  • les couleurs:  j’ai choisi délibérément une palette de couleurs restreinte pour harmoniser le tout. Et évidemment, cela fait une contrainte de plus car les aliments sont bien plus colorés dans la vraie vie!
  • la typo: j’ai choisi l’Arial… ultra classique me diras-tu, oui mais particulièrement adaptée à un public  sachant peu ou ne sachant pas lire. Ici pas question de fioritures et jeux graphiques sur les lettres!
  • des pictos: en fait, les pictos ont été trouvés assez tard.
  • les illustrations: pour que tout le monde sache vers quoi nous allions partir, vers quel style, j’ai préféré dans ce cas, faire un échantillon car au final, c’est plus de 200 éléments qui ont été dessinés!

Les croquis

J’aime beaucoup cette étape (bon ok, je les aime toutes) mais celle-ci particulièrement, où il faut chercher, tester, changer… A ce stade, je l’envoie au client, à la cliente car nous avançons petit à petit et j’ai besoin de validations pour la suite.

Les illustrations

Marina Le Floch

Une fois tous les croquis réalisés et la mise en place des différents éléments faites, avec validation, je passe à la colorisation. Je crois que c’est à ce moment-là que j’ai perdu le décompte du temps  :-).

Je ne sais pas combien d’illustrations il y a exactement mais c’était beaucoup! Vraiment beaucoup! Heureusement, certaines ont pu être utilisées plusieurs fois.

Livret de recettes pour la commune d'Etterbeek

Le projet à mis beaucoup de temps, mais c’est tout à fait courant pour ce style de projet. Il y a pas mal d’adaptations, d’aller-retours. La phase de recherches est assez longue et celle de la mise au propre encore plus!

 

Un projet?

Si vous avez un projet nécessitant une communication plus particulièrement basée sur l’image et l’illustration, n’hésitez pas à me contacter pour que nous puissions en parler.

Pin It on Pinterest

Share This