Plus de 6 mois après notre installation, j’ai enfin réussi  à peindre entièrement une pièce (la plus petite soit dit en passant…). Je voulais du blanc, je voulais de la peinture naturelle et si possible faite maison. Je te raconte ici mon expérience.

 

Le choix de la peinture

J’ai essayé la peinture suédoise qui fonctionne très bien… avec des pigments de couleur. Sur le net, j’ai lu partout que pour avoir du blanc, il fallait simplement remplacer les pigments par du blanc de Meudon. Mais moi, tout ce que j’ai réussi à avoir, c’est une peinture transparente!

Je me suis donc tournée vers la chaux. Mais après avoir lu une multitude de mises en garde (la peinture n’accroche pas sur le plâtre, elle devient farineuse…), je me suis décidée à acheter de la peinture toute faite (à la chaux et naturelle hein, on s’entend bien !). J’ai trouvé la peinture Galtane, une marque belge. Le petit magasin de déco de la petite ville voisine de mon village est un revendeur galtane. Donc ça tombait très bien.
J’adore la texture de cette peinture à la chaux, j’en mangerais. Oui je sais j’ai un rapport particulier avec la peinture. Et de plus j’adoooore faire des 8 avec mon pinceau plat. Oui, c’est ainsi.

La peinture à la chaux, c’est beau et puis c’est un peu de la slow peinture. Très slow. Surtout quand j’ai vu que j’allais devoir mettre 3 couches. Faire 3 fois des 8 sur 3 murs ça va (le 4e est en bois, cette peinture ne s’applique pas sur le bois), mais au plafond c’est autre chose. J’ai souffert. Je me suis même ennuyée un peu !

Mais au final, j’aime beaucoup le rendu brossé, légèrement texturé et nuagé.

chambre4

 

“N’oubliez pas de mettre des gants”

Je l’ai vaguement entendue de la bouche de la vendeuse mais je n’en n’ai pas tenu compte. Car vois-tu, je n’aime pas les gants, le plastique tout ça. Et j’aime toucher. Et puis ma peau est l’organe qui remplace la vue perdue de mon œil droit (voui je suis quasi borgne). Rhooo c’est beau ce que j’écris je devrais ouvrir un twetter pour m’auto tweeter !

Bref je n’ai pas mis de gants. Et je m’en suis mordue les doigts, enfin c’est plutôt la peinture que m’a mordue. Ça m’a fait des petits trous dans les doigts et ces petits trous ont mis 3 semaines à se refermer sisi j’te jure. Ensuite, j’ai mis des gants.
En plastique.
Jetables.

 

Ha noooon pas ce bleu

Donc me voilà avec 2 murs et un plafond peint en blanc. J’ai envie d’une couleur pour le 3e mur. J’ai acheté les pigments pour avoir la couleur comme sur les échantillons de présentation. Et puis je n’ai pas suivi la recette (car faut toujours que j’improvise, que ce soit en peinture ou en cuisine). J’arrive à un bleu qui me plait beaucoup. Je peins. Et là, je réalise que la peinture à la chaux éclaircie en séchant. He oui… Une fois sec, mes filles s’exclament avec beaucoup d’admiration « hoooooo le bleu de la reine des neiges !!! c’est trop beau ». Ha oui mais non, c’est notre chambre, je ne veux pas ce bleu moi !! Je n’ai même pas pris de photo tellement j’en ai marre de ce bleu.

Alors ça me déprime et je laisse le temps passer. J’achète d’autre pigments et le temps que je m’y remette, le reste de peinture colorée –que j’avais mis dans une bouteille en verre –a viré au vert, vert gris. Et j’aime beaucoup cette couleur. Allez zou, c’est reparti. Out la reine des neiges.

 

Je cuis toujours trop de pâtes

Les quantités, je n’arrive pas les cerner (peinture, cuisine…). Autant j’avais trop de peinture pour la première couche, autant je n’en avais pas assez pour la seconde, et je suis là, avec ma couleur impossible à reproduire et mon mur bien trop grand pour la quantité de peinture que j’ai…
Donc je fus bien obligée d’improviser. Alors pourquoi faire simple, je me suis dit qu’un soubassement blanc serait parfait surtout si je fais la transition avec un feuillage. Et c’est ainsi que notre chambre a mis un certain temps à être finie (la peinture hein parce que pour le reste, il n’y a encore rien).

chambre3

 

Un peu de technique maintenant

J’ai peint directement à main levée le feuillage et avant que la peinture ne soit totalement sèche, je suis repassée avec le bout de mon pinceau (le bout en bois, pas les poils) pour y “graver” les nervures. Cela donne du relief et de la pâte aux motifs. La lumière joue sur la texture de la peinture.
Pour des délimitation plus nettes dans les angles, je suis repassée avec un fin liseret de peinture blanche. En effet, je n’ai pas osé mettre du ruban de masquage sur la chaux, j’avais peur d’arracher la peinture.

 

Inconvénients de la peinture à la chaux

  • En durcissant la peinture à la chaud devient rigide. Si le mur bouge, il y peut y avoir des petites fissures (la peinture latex acrylique, elle, forme un film plastique souple).
  • Elle ne se lave pas. La vendeuse m’a conseillée de passer une couche de savon noir pur afin de la protéger (il se peut que j’écoute la vendeuse cette fois-ci).
  • La peinture blanche est transparente à l’application. Elle blanchit en séchant. L’application est un peu plus difficile du coup et parfois, c’est le lendemain que l’on se demande si on n’a pas bu plus que de raison avant de peindre.
  • C’est moyen végan, car il faut des brosses en soies naturelles.

chambre2

 

Les avantages de la peinture à la chaux

  • Au final, elle couvre bien, malgré les 3 couches du plafond, mais mon support n’était pas blanc à la base et je pense l’avoir un peu trop diluée.
  • Aucune odeur, aucune émission (super pour les enfants)
  • Recouvrable
  • Facile à appliquer, agréable
  • les taches au sol sont facilement lavables (t’as beau bien protéger ton sol, il y a toujours des tâches de peinture)
  • Ecologique, les résidus sont compostables
  • Donne une ambiance particulière à la pièce.

Pour les autres pièces, j’ai pris une peinture galtane plus classique et plus facile à appliquer pour le plafond. Deux couches ont suffit pour avoir un beau blanc. Mais je garde la texture de la chaux pour les murs car vraiment, cela donne une ambiance chaleureuse et naturelle très agréable.

articles liés

Pin It on Pinterest

Share This