Cet été j’ai pris le temps de lire « Comme par magie » d’Elizabeth Gilbert. Je l’ai relu pour en faire un résumé. Pourquoi ? Parce que ce livre m’a plu, l’idée d’en faire un article m’a traversée, j’ai eu le courage de le relire, la persévérance de prendre des notes, je m’en suis donnée le droit et surtout… parce que j’aime ça. Voilà, mon résumé pourrait s’arrêter là car c’est tout le sujet du livre.

Bon ok, je continue.

Ce livre parle de la créativité dans le sens large du terme. Elle fait référence à sa propre expérience (l’écriture) mais aussi aux diverses pratiques artistiques, artisanales et de loisir.

Courage

Le courage est indispensable pour contrer les peurs que génère la créativité. La peur est une émotion indispensable « mais elle est superflue dans le domaine de l’expression créative ».  Elle entraine l’inertie ainsi que l’ennui (nous ne sortons jamais du cadre). Elle se manifeste car elle « déteste les incertitudes ». Au lieu de la chasser, accueillons-la mais remettons-là à sa place quand elle veut gérer notre vie.

Enchantement

Pour Elizabeth, une idée serait quelque chose d’existant, se baladant dans l’univers à la recherche de personnes. C’est elle qui choisit avec qui elle sera concrétisée, en envoyant des signes. Un jour une idée nous choisit, on décide de la concrétiser, ou pas (dans ce cas, elle part chercher une autre personne). L’inspiration est donc vue comme une partenaire qui rêve d’être réalisée, pas comme quelque chose dont nous serions l’esclave, et qui souhaite nous rendre malheureux (l’artiste maudit en prend pour son grade dans ce livre).

de la créativité dans les gribouillages…

Permission

Le principe est simple : j’existe donc je suis créatif. C’est tout, pas besoin de demander la permission à qui que ce soit. Et surtout pratiquons pour nous, pas pour les autres. On ne doit rendre de compte à personne. Nous sommes responsables de ce que l’on crée mais pas des réactions des autres. Si les critiques sont mauvaises tant pis, continuons obstinément à créer.

Paradoxe

La créativité finalement, ce n’est pas sérieux ! et tant mieux, ainsi, créons dans l’amusement. En fait si, c’est sérieux, tout en étant pas sérieux… En plus c’est inutile (sauf pour les artistes engagés), c’est insignifiant mais c’est quand même important ! La créativité finalement ce n’est que paradoxes et compagnie (ha ok, ce n’est donc pas moi qui débloque ?!).

de la créativité dans un jardin vu en Hollande…

Persistance

« La frustration n’est pas une interruption du processus de création, elle est le processus ». Persister même si on ne gagne pas d’argent même si on a peu de temps.  Il y a tout un passage sur le fait de voir la créativité comme une liaison extraconjugale. C’est-à-dire s’y jeter avec passion et profiter dès que l’occasion se pointe.

L’argent

N’attendons pas de la créativité qu’elle nous fournisse l’aisance matérielle. Ça l’amenuise car ça lui met la pression (quelle princesse celle-là). C’est tout à fait normal d’avoir un boulot alimentaire à côté de sa vie créative.

Les ennemis

Les 2 grands ennemis de la créativité sont la paresse et la perfection. Elisabeth explique que finir quelque chose est déjà exceptionnel, tant pis si c’est imparfait !
De toute manière tout est incertain dans la créativité, malgré tous les efforts, le talent, le travail… le succès n’est pas toujours au rendez-vous. Persévérons malgré les échecs et continuons car on sait bien que créer nous rend heureux.

Impulser de la créativité à ses enfants…

Confiance

Le processus créatif ne doit pas générer de la souffrance, même si ce n’est pas facile, cela est censé rester amusant, générer du bonheur. On a tendance à croire que souffrir est naturel, mais le fait de créer pour se faire dans la légèreté même si le sujet est sensible. Et si les circonstances font que nous devons revoir notre copie, notre création, restons souple. Rappelons-nous que tout cela n’est pas hyper sérieux et que l’intuition nous a choisit pour s’exprimer, c’est son but.
Soyons curieux plutôt que passionnés. En panne d’inspiration ? demandons-nous ce qui attise notre curiosité en ce moment précis, s’y plonger, se laisser glisser et voir… où cela nous mène et si l’intuition se fait attendre, essayons d’être dans le mouvement, même si ce mouvement est loin de notre activité artistique (peindre les vélos des enfants du quartier par exemple) car « l’inspiration sera toujours attirée par le mouvement ».

…et se marrer de leur créativité!

Mon avis

J’ai aimé lire ce livre,le réduire à quelques lignes n’est pas facile car il est assez dense. J’ai sourit intérieurement en le lisant car je m’y suis souvent retrouvée. Le ton est bienveillant, drôle et loin de celui de certains livres sur le développement personnel qui prônent la réussite personnelle à tout prix. Ce qui en ressort c’est que la créativité est comme une évidence, elle est tout le temps là, si on se donne la peine de lui laisser une place. Elle n’est pas seulement artistique (pas besoin d’avoir un don particulier). Cet été je l’ai vu quand nous avons construit une cabane avec mes enfants, quand nous avons fait un mobile avec des éléments naturels, et même quand j’ai repeint les toilettes de ma soeur (j’étais en manque de travaux!)!
Je me mets en mémo que pour progresser dans un domaine particulier, la seule solution c’est de s’y mettre (même si on n’a pas le niveau d’étude, même si on n’a pas l’argent et tout le temps que nous aimerions avoir) :

  • en surpassant nos peurs
  • en travaillant régulièrement
  • en le faisant pour soi (et non pas pour les autres)

Suite à ce ce livre, j’ai enchaîné avec son best-seller “Mange, prie, aime” dont le titre m’a un peu rebutée: je craignais un livre trop mystique. J’ai plongé dedans, c’est une lecture qui donne de l’énergie pour la rentrée 🙂

D’autres avis

(Et c’est là que je me rends compte que nous sommes beaucoup à avoir eu l’idée/l’envie de faire un article de blog sur ce livre!!)

http://que-lire.over-blog.com/2016/01/comme-par-magie-d-elizabeth-gilbert.html

https://edwidgedemota.com/2016/04/06/comme-par-magie/

http://stendhal-syndrome.fr/blog/2016/02/avis-livres/essais-et-developpement-personnel/comme-par-magie-creativite-elizabeth-gilbert-mange-prie-aime/

http://www.mummyaddictandco.com/comme-par-magie-elizabeth-gilbert/

http://www.virginiebichet.org/2016/12/laisser-parler-les-petits-papiers.html

http://ruedelindustrie.com/je-lis/avis-comme-par-magie-gilbert/

http://www.ensemblenaturellement-leblog.com/archives/2017/07/31/35520320.html

 

Et toi, tu l’as lu? Je suis curieuse d’avoir ton avis 🙂

 

articles liés

Pin It on Pinterest

Share This