Je vous présente Judith.

Acrylique sur toile – 30 x 40 cm

La dernière fois que j’ai peins sur toile, je regrettais le carton. Mais cette fois-ci, c’était une bien meilleure expérience. Par contre, cette peinture m’a fait me poser pas mal de questions.

Pourquoi ai-je mis autant de temps à la faire?

En fait, réellement, j’ai mis autant de temps à la peindre que d’autres (à part le fond qui présente plus de détails), mais j’ai surtout mis beaucoup plus de temps entre deux séances de travail. J’avais envie de représenter autre chose que des fleurs dans sa chevelure. J’ai réfléchi à plusieurs motifs, à plusieurs messages, mais rien ne me convenait réellement. Encore des fleurs? je voulais autre chose. Un bon nombre de peintres peignent des femmes et des fleurs. Je voulais autre chose parce que j’ai un milliards d’idées qui germent et passent dans ma tête, mais je n’arrivais pas à me décider quoi (houlaa c’est pas un peu un belgicisme ça?). Bref, je stagnais et retardais le moment à prendre mes pinceaux. Attendant la révélation? Espérant avoir une idée de génie? Ayant peur de m’ennuyer à encore peindre des fleurs?

judith peinture marina le floch

Judith est restée longtemps à ce stade…

Peindre des jolies fleurs toutes douces alors que parfois je me transforme en « maman-dragon », est-ce compatible? Représenter des mondes esthétiques alors que le monde saigne de partout, c’est cohérent? Je ne sais pas, mais je sais que c’est ce que je veux faire. Alors pour marqué le coup, j’ai décidé de donner des prénoms à mes peintures 🙂

L’authenticité au final

Et puis j’ai lu ce billet de blog Diane Rousseau, sur l’authenticité. Le soir même je peignais… des fleurs! et si je dois en peindre encore et bien je le ferai, et quand le moment sera venu, je passerai à autre chose. J’ai représenté des fleurs, et vous savez quoi? J’ai encore aimé le faire 🙂

Judith détail peinture marina le floch

Judith (détail)

Judith peinture détail marina le floch

Judith (détail)

Pin It on Pinterest

Share This