Dans le cadre de mon travail à Cultures et Santé, j’ai réalisé 2 premières fiches d’une longue (normalement) série sur la littératie. La quoi ? La littératie. Rassure toi, avant d’y bosser je n’en n’avais jamais entendu parler.

“La littératie en santé réfère à la capacité des individus à repérer, comprendre, évaluer et utiliser des informations utiles pour pouvoir fonctionner dans le domaine de la santé et agir en faveur de leur santé.”

Graphisme Marina Le Floch

Voilà, maintenant tu sais.

Le topic ici était de réaliser des fiches feuillet A4 pour expliquer comment rédiger des documents sur la santé :

  • facilement lisibles graphiquement pour toutes sortes de personnes (dont certaines ayant des handicaps)
  • compréhensibles par tous
  • clairs et structurés

Et forcément, les fiches devaient présenter les mêmes qualités.

Graphisme Marina Le Floch
Une demande qui m’a parue bof bof au début (j’avoue) car je n’allais pas pouvoir m’amuser avec des éléments graphiques. Et finalement, je me suis prise au jeu. Certes, d’un point de vue graphique, il n’y a rien de mirobolant, mais justement c’est ce qu’on me demandait !

Et faire quelque chose de correct avec de l’arial, des couleurs restreintes et des styles limités, c’est un petit défi. Au niveau compréhension et accessibilité, je pense qu’on est bon et que l’on a répondu à tous les critères.

Graphisme Marina Le Floch

On ne se rend pas forcément compte des difficultés éprouvées par un certain nombre de personnes pour lire des documents informatifs. Parfois, c’est trop petit, trop long, trop compliqué, mal organisé. Ne pas comprendre est décourageant pour la personne, surtout quand il s’agit du domaine de la santé. La typographie choisie et la mise en page ont leur impact aussi, c’est indéniable.

Bref, voilà deux fiches rondement menées, c’est un vrai travail d’équipe. Le plus dur est fait, c’est-à-dire le modèle. Il ne restera plus qu’à adapter le contenu de la prochaine fiche !

articles liés

Pin It on Pinterest

Share This