Geste écolo 102 : utiliser des pailles en inox

Geste écolo 102 : utiliser des pailles en inox

He bien voilà, on dirait bien que c’est reparti! 🙂 C’est trop tentant.

Donc pour la suite, je commence par les pailles en inox. Je n’avais pas besoin de paille chez moi et puis… j’ai eu des enfants. Des pailles pour le jus d’orange, pour les anniversaires, parce que la soupe passe plus facilement quand elle est bue avec une paille. Et vas-y que je te remplisse la poubelle un peu plus! Stoooop! Depuis plusieurs mois, nous sommes passés aux pailles en inox, et ça va très bien, merci! Je viens également d’acheter une petite brosse parfaitement adaptée pour les nettoyer (tout comme les petits goulots de gourdes). Les pailles en inox, les essayer, c’est les adopter!

101 gestes écolos (101) : s’engager

101 gestes écolos (101) : s’engager

Tadaaaaammm et voilà le 101ème geste!

Whouuuu et celui là, je ne l’avais pas listé au début de mon projet :-). Quel cheminement!

Alors effectivement, je m’engage d’un point de vue personnel avec mon mode de vie, mes choix d’achats… mais depuis un certain temps, je m’engage avec d’autres personnes, et ça c’est super motivant. En tant que citoyenne, j’ai du pouvoir, et je ne vais pas m’en priver!

  • Je me suis engagée dans le mouvement en transition de ma ville, j’y ai rencontré des gens passionnés et passionnants. Il y a une forte énergie dans ce mouvement. On discute, bien sûr, mais surtout, on agit. Petit à petit, on avance.
  • Je me suis engagée auprès de ma commune en répondant à l’appel aux citoyens pour fonder un groupe sur la problématiques des déchets. On discute (+), on agit (un peu moins) mais c’est complémentaire au mouvement en transition.
  • J’ai créé avec deux autres huluberlus une association sur le Zéro Déchet et les techniques potagères. On fait des ateliers sur la réduction des déchets, on donne des cours de permaculture (pas moi hein, pas encore), on a un milliard d’idées environ, et autant d’envies !

Enfin bref, un seul conseil: lance toi !! Rencontre des gens !! Engage toi !! (ça en vaut vraiment la peine !)

101 gestes écolos (100) : acheter du miel local

101 gestes écolos (100) : acheter du miel local

Tu savais toi que pour fabriquer du miel industriellement, certains apiculteurs tuent toutes les abailles chaque année (cela leur revient moins cher que de les entretenir pendant l’hiver)? Que le miel est souvent rallongé au sirop de sucre? Et qu’il existe même du faux miel? Que la plupart des miels vendus en supermarché proviennent de Chine?

C’est pour cela que le meilleur miel est celui que l’on achète à l’apiculteur du coin. Qu’il soit du coin n’est pas une garantie, c’est mieux d’aller le voir ou de se renseigner sur sa méthode de travail. Mais généralement, les apiculteurs locaux developpent un savoir faire qui est aussi leur marque de fabrique, leur argument de vente.

Certaines personnes diront toujours que c’est bien mieux de se passer complètement de miel. En effet, les abeilles y survivraient très bien! Mais le message “arrêtez de manger du miel” est contre productif à mon goût : “arrêtez de manger du miel industriel, renseignez-vous”, après choississez de manger ou pas du miel.

Voici un article interessant sur les idées reçues de la production de miel.

101 gestes écolos (98) : se mettre à la permaculture

101 gestes écolos (98) : se mettre à la permaculture

Bouhhhh je te vois venir hein! Ouais la permaculture, ce truc à la mode, cette boboisation du potager. Bon alors, laisse-moi expliquer ma vison de la permaculture. D’abord, ce n’est pas que le jardin, c’est tout un mode de vie.

Mais aujourd’hui on va rester au jardin. L’idée en gros, c’est de produire ses fruits et légumes, sans trop en faire, sans se tuer à la tâche et en respectant la terre et le vivant. Moi ça me plait bien. J’ai vu, je vois encore, les générations précédentes passer un temps fou et avoir mal au dos à travailler au potager. Et je vois, beaucoup trop de maisons individuelles entourées d’une pelouse impeccablement coupée, bordée d’une haie à angles droits. Et je ne parle pas de l’herbe cramée aux pesticides au bord de la route (parce que quand même l’herbe, ça ne fait pas propre). Moi perso, ça m’angoisse.

Alors, moi qui croyais que le paillage ne pouvait être réaliser qu’avec de la paille, j’expérimente, je teste et surtout, je rencontre des gens fantastiques qui partagent leurs connaissances et leurs expériences. Je comprends l’importance de laisser la terre tranquille, de ne pas la retourner, de laisser des mauvaises herbes, pardon des adventices dans le potager, de laisser des parties sauvages pour attirer les pollinisateurs.

Bon, ok, jusqu’ici j’ai mangé 3 radis et 2 salades mais je suis certaine que d’année en année, ma production va se développer et mon potager s’organiser dans un joyeux désordre.

 

101 gestes écolos (97) : garder longtemps son téléphone

101 gestes écolos (97) : garder longtemps son téléphone

Bon, pour ce post, je ressens le besoin de me justifier… et je déteste me justifier!hahhhaaaa
Je dois me justifier car les gens que je côtoie me voient depuis quelques temps avec un nouveau Smartphone. Et quand tu es écolo, c’est un peu comme si tu n’avais pas le droit d’en avoir un. Tout ce que tu mets en pratique dans ta vie pour sauver la planète est tout simplement annulé si on a le malheur de te voir avec un Smartphone dans le mains :-).

J’exagère à peine!

Alors j’ai l’habitude de tenir trèèèèèèèèès longtemps mes téléphones. Tellement longtemps qu’il y a 2 mois je faisais encore partie de la catégorie des gens qui ont un téléphone qui ne sert qu’à téléphoner. Et puis l’obsolescence programmée ne m’a pas épargnée. Mon vieux Nokia acheté d’occasion m’a laissé tomber. J’ai récupéré un nouveau téléphone (c’est dingue tous les téléphones qui dorment dans les placards!). Et puis ça n’allait pas non plus. Mon compagnon a tenté de remplacer un écran cassé d’un Smartphone à donner. Un téléphone qui fonctionnait très bien encore, mais dès que l’on change une pièce, tout est tellement fait pour ne pas le faire, que les connectionss n’ont pas tenu et il a commencé à être inutilisable. Bref, j’allais m’en trouver un autre quand mon compagnon m’a dit “laisse baby, lundi tu en auras un tout beau” – Bon, il ne parle pas vraiment comme ça dans la vraie vie, mais ici je le présente comme je veux! J’allais pas refuser quand même?

Donc me voilà avec un Smartphone, oui moiiiii, qui ramasse les élastiques par terre, qui fabrique sa propre lessive, qui se mouche dans des mouchoirs en tissus, qui a des toilettes sèches, qui fait pipi sous la douche (ça va hein, tout le monde le sait maintenant), et qui ramasse les déchets que d’autres jettent allègrement dans la nature. Et j’espère bien le garder longtemps.

Comme quoi, vraiment personne n’est parfait hein!

Pin It on Pinterest