Journal d’une entrepreneure créative – Septembre 2019

Journal d’une entrepreneure créative – Septembre 2019

Travailler plus, gagner moins mais vivre mieux

Tu sais quoi, le matin, j’ai hâte que mes filles partent à l’école. Oui oui, je me frotte les mains et essaye de les y envoyer de plus en plus tôt. J’ai hâte qu’elles ne soient plus dans mes pattes, car j’ai hâte de me mettre au travail, et ça c’est vraiment un bonheur !
Je me sens hyper privilégiée de pouvoir travailler à la maison et d’habiter à côté de l’école. Mon salaire a chuté, mon avenir incertain et je prends beaucoup plus de risques mais c’est toute notre famille qui a gagné un confort de vie incroyable.
Et moi, j’ai super boosté ma motivation et mon plaisir à travailler. Je ne vois pas les jours et les semaines passer. J’ai encore un milliard de projets en tête mais j’ai l’espoir d’en réaliser quelques-uns et j’en suis beaucoup moins frustrée! Je trouve le temps de lire (bon, ok, je n’aurai jamais dû commencer à lire la saga d’Harry Potter) et de me détendre – même si je reste complètement stressée hein, faut pas idéaliser ma vie. Je prends enfin le temps de faire des examens médicaux que je reportais de mois en mois (et presque tout va bien en plus, c’est magnifique !).

Je travaille aussi ! faut pas croire !  Ouais mon œil, tu ne montres rien, tu me diras. Et bien siii parce que tadam…

… Un book à jour !

Ce mois-ci j’ai réussi à mettre à jour mon book ! Enfin presque. yeahhh champomy à volonté !! Des mois que je reporte cela.  Avec une page services graphiques presque complète, le site commence mieux à refléter ce que je propose. Je suis toujours en décalage avec ce que je peux montrer et ce sur quoi je suis en train de travailler.
J’ai essentiellement présenté le travail d’illustration. Je vais voir si je fais une page pour les différents supports en graphisme. J’ai encore pas mal à mettre mais en fait, ça ne me dit rien de mettre des anciens travaux. Non pas que je ne les aime pas, mais pour moi, c’est du passé !

Un peu de radio

Ceux et celles qui me suivent sur Facebook et qui sont abonné.e.s à la lettre d’info le savent. Je suis passée à la radio ! OH mon dieu ! Quelle expérience. Je n’étais pas très rassurée en fait même si l’animatrice m’avait dit qu’il fallait le prendre comme une conversation téléphonique normale. Normale ? sur écoute oui ! Bref, je suis contente de l’avoir fait même si c’est allé très vite. C’est un bon entrainement pour synthétiser mon message et tout ce qui passe par ma tête. Par contre, l’interview n’est plus en ligne 🙁

Organisation

Je m’organise de plus en plus. Enfin, je ne suis pas encore la reine de l’organisation mais je fais des progrès. J’ai des demandes d’informations, de prix qui sont très variées mais j’essaye toutefois de créer des habitudes ou des réponses qui me serviront plusieurs fois. Par exemple, je viens de définir des prix pour les jeunes sociétés ou associations pour la création de leur logo et/ou charte graphique. 3 offres, 3 prix.

Par rapport au blog et les réseaux sociaux, tu as peut-être remarqué que je postais un peu moins. J’ai des idées d’articles 2 ou 3 mois à l’avance mais je trouve que je passe énormément de temps devant mon ordinateur. Avant j’écrivais les articles le soir, actuellement, je t’avoue que je n’ai plus le courage de mettre à jour blog et réseaux sociaux.

Peinture

C’est un peu la misère en peinture. Je n’ai pas trop de nouveautés à présenter. Dans la bataille stylet de la palette graphique et pinceau, c’est le stylet qui gagne haut la main actuellement. Tant pis. Les 12 et 13 octobre prochains je participe au parcours d’artistes de Braine-le-Comte, ça va me remettre dans le bain!

Découverte

J’ai découvert un podcast super inspirant ! Exquises esquisses, le podcast des créatif.ve.s ! Des longues Interviews d’illustrateur.trice.s, d’ auteur.trice.s et d’autres professionnel.le.s exerçant dans les métiers de la créations. Leurs débuts, leurs parcours, leurs projets. Hyper intéressant !!

 

Bon je file !

À bientôt

Journal d’une entrepreneure créative – Juillet Août 2019

Journal d’une entrepreneure créative – Juillet Août 2019

Premier été en tant qu’indépendante principale. Finalement, j’ai renoncé à toutes les démarches par rapport au chômage et donc aussi à toutes les aides pour la création d’entreprise. Trop d’incertitudes, trop de “selon la situation…“. Je crois que ce qui me retenait c’était la peur. Et discuter avec 36 000 personnes différentes n’est pas vraiment la meilleure chose à faire, puisque les autres te transmettent également leurs peurs et leurs doutes. Finalement, j’ai fait un truc de foufou. Attention, il se peut que je perde la moitié de mes lecteurs et lectrices ! Au lieu d’écouter mon cerveau qui me dit tout le temps des choses contradictoires et qui aime beaucoup trop sa petite stabilité, j’ai écouté mon corps et mon intuition. Sous les conseils d’une amie, j’ai fait un exercice, et sous les conseils d’une autre amie j’ai eu une discussion de fond. J’ai aussi tiré les cartes et les signes étaient tellement énormes et évidents que ça en était comique.

Depuis, je m’efforce de méditer quotidiennement sur ma situation pour me mettre en confiance et accepter le fait que j’ai fait un choix certes inquiétant mais que c’est le bon.

Ça va, tu es toujours là ?

Organisation

Bon alors, note pour plus tard : mieux organiser les congés scolaires d’été. Parce que bosser quand les enfants sont à la maison, c’est mission impossible. Et même quand le père est là pour s’en occuper. Pour plus tard, je pense sérieusement à l’option de coworking (loin de chez moi). Pour l’instant mes revenus ne sont pas assez élevés pour que je le fasse.

Mais sinon, aucun souci pour moi de rester seule à la maison. J’aime ça en fait !

Pour la rentrée, je me suis fait un petit planning d’une semaine idéale. Qui m’a bien gentiment mis devant le fait que je bosse quasi temps plein en gagnant beaucoup moins que mon temps partiel de jadis. Hum. On va dire que c’est passager. J’ai fait ce planning pour me bloquer des plages horaires afin de travailler sur certains projets à plus long terme car je me rends terriblement compte que je bosse sur du court terme, presque au jour le jour. La preuve, je n’ai pas réussi à mettre à jour mon book  dans la section graphisme et illustration. Pourtant, j’ai la matière pour le faire. Et je commence tout juste à mettre en place une page « services » un peu plus claire et explicite. Je me suis bloquée aussi 2 soirées peinture par semaine car bien évidemment, la peinture est en train de passer à la trappe. Et j’aimerai bien accrocher des nouveautés lors du parcours d’artistes de ma ville.

Ce qui change c’est que je ne passe plus mes soirées à chercher comment/pourquoi/quand/avec qui faire pour clarifier ma situation, ou à bosser sur mon ordi après une journée de salariat. Et ça c’est déjà bien.

Une semaine parfaite comme son nom l’indique. Donc la réalité risque d’être différente car je suis loin d’être parfaite. J’ai trouvé ce document sur Rangez-organisez-simplifiez. Tout un programme non? Et oui, tu ne rêves pas, j’ai bien indiqué “sport” le lundi soir! whaaaahaha

Travail

J’ai réalisé les portraits de 43 travailleurs et travailleuses d’une association. Travail long et délicat car la façon de se voir et de voir d’autres personnes est totalement subjective.

Je viens de finir la mise en page d’un flyer pour un concours d’écriture, car non, je ne fais pas que de l’illustration ! Je fais aussi du graphisme.

Actuellement, je travaille sur des illustrations de recettes

Répondre à des demandes de prix me prend beaucoup de temps. Tout comme le suivi quotidien, le suivi administratif. D’ailleurs, j’ai bloqué la première plage horaire de ma semaine avec le suivi administratif. Comme je déteste ça, au moins ce sera fait !

La SCAM

Je continue de découvrir le monde de l’édition. Sous les conseils d’une amie, je me suis inscrite à la Scam.  Je ne connaissais pas du tout. La Scam permet de toucher ses droits, je ne parle pas des droits d’auteurs, qui sont à gérer avec la maison d’édition ou le client, je parle des droits d’exploitations. La Scam offre des conseils juridiques, fiscaux aussi. Et aussi elle crée du lien entre les auteurs et les autrices, les accompagne, met à disposition tout un tas de documentation. Bref, un endroit incontournable.

Quelques liens utiles

  • Elodïe vient d’ouvrir un groupe Facebook pour les illustrateurs et illustratrices. Elle propose déjà tout un tas d’informations sur le métier, maintenant, elle nous offre un espace pour discuter, échanger tout en gardant un esprit de partage et d’entraide
  • Le blog de la méchante, d’Eleonore Bridge (merci Sophie pour le lien !) : des articles cash et directs sur la vie d’entrepreneure.  Sur la façon que nous avons de nous prendre la tête, de douter, de nous sous-estimer. Ça me parle à fond !! haha. Mention spéciale pour cet article.
  • Un podcast sur les femmes entrepreneures et engagées : Vie(s) de FEES : des interviews de femmes qui changent le monde ! Ouais carrément. J’aime bien écouter ce podcast car on y retrouve des expériences diverses et variées. Le dernier est avec Camille Choplin, Ecologirl. Je n’ai toujours pas lu son livre mais c’est dans ma liste ! En l’écoutant je me suis dit “holala, mais c’est moi ça“. J’ai trouvé plein de ressemblances sur la manière de fonctionner.

C’est tout pour aujourd’hui, et c’est bien assez!

Fini les vacances !

Fini les vacances !

Et voilà, j’ai fait une belle pause. Et aussi une belle pause numérique. Comme tous les étés. Et comme à chaque fois, je me demande si je reviens ou pas, si je continue à écrire des articles ou pas. Si tout cela est indispensable ? Utile ? Et si je courrais très loin là-bas au fond du bois ? Ne serais-je pas plus heureuse en générant moins de pollution numérique ?

Et puis je reviens.

Et je reviens boostée, je te préviens. Parce qu’il y a du boulot pour prendre soin de notre planète et pour conscientiser les gens et aider ceux et celles qui sont déjà conscient.e.s. Et que finalement, je me suis dit que c’était un peu ma mission. Non ? Bah oui, tant qu’à faire.

Quelques petits exemples en vrac (du local au global) :

  • Mon mec, oui mon mec, est revenu des courses tout fier d’avoir prévu les fruits pour les enfants. Il a acheté des pommes Pink Lady. Punaise. Il les a prises car elles étaient les seules pommes bios. Malheur ! Il faut donc que je lui explique que la Pink Lady tue la pomme belge – ça doit quand même être pénible pour lui de vivre avec moi. Si j’ai le courage, je le ferai en dessin.
  • Dans ma commune, il y a un projet de ferme d’engraissement de cochons (le même qu’il y a deux ans) > mobilisation générale !! Nom d’un petit bouvier bernois, on n’est pas en Bretagne !
  • Je viens de discuter avec une personne qui habite en ville et qui n’arrive pas à acheter des fruits et légumes locaux car elle n’a pas de voiture. Alors qu’il y a plein de maraichers dans ma région. Il n’y a pas comme un soucis?
  • La polémique sur le voyage de Greta Thunberg. Zêtes sérieux là ??

Et j’ai aussi décidé de prendre soin de moi histoire de ne pas griller mes quelques neurones qui me restent et de désencrasser mes articulations de quarantenaire. Qui sait, un jour j’arriverai peut-être à faire mes déplacements à vélo ?

Bon, on verra combien de temps dureront ces bonnes résolutions !

Retour au dessin

Pour la rentrée, je peux me mettre directement au travail et ça c’est cool. Je vais même dessiner des tas de carottes, de tomates, des aliments (bon ok, des poulets morts aussi…). J’en dirai plus bientôt.

Illustrations Marina Le Floch
ça c’est un poivron, une tomate et un chalet dans les Vosges.
Illustrations Marina Le Floch
Je dessine ce que j’ai sous la main.

Mais aussi…

  • Je participerai en octobre au parcours d’artistes et à un petit salon du livre dans ma ville, plus local tu meurs.
  • Je compte bien préparer ma boutique en ligne (oui tu sais le truc dont je parle depuis un siècle).
  • Je vais aussi écrire et dessiner pour d’autres projets.
  • Et j’interviendrai à la radio.

C’est pas beau tout cela? Et toi, quelles sont tes bonnes résolutions et tes projets ?

Journal d’une entrepreneure créative : juin 2019

Journal d’une entrepreneure créative : juin 2019

Je n’ai pas vu ce mois passer. Mon rythme à peine pris, tout cela va être complètement chamboulé durant les deux prochains mois, avec les vacances scolaires. C’est avec beaucoup d’optimisme et de confiance, que je me suis dit que j’arriverai à travailler, avec mes filles à la maison durant certains jours ! Hahaha. On verra bien.

Quel statut ?

La semaine dernière, j’ai passé beaucoup de temps à discuter avec mon comptable et l’organisme du chômage. Comment ça chômage ? Oui, chômage car même si je ne veux pas dépendre des aides sociales, je me renseigne sur mes droits, sur ce que je peux avoir après plus de 10 ans de salariat, sur ce qui se passerait si, finalement, je ne réussissais pas.  C’est un vrai casse-tête. Et comme j’ai du mal à m’expliquer en paroles (je suis beaucoup plus à l’aise à l’écrit), c’est mon corps qui s’exprime. Et fort ! Migraine, ventre en vrac, extinction de voix. Il me donne des signaux clairs, mais oublie de me dire précisément quelles décisions prendre. Ce serait trop facile. Donc pour l’instant, ce n’est pas encore très clair.

Boulot

Je viens de finir un travail pour Eveil et Nature. Quel bonheur de dessiner des petits oiseaux et des petits éléments de la nature pour un beau projet. Emilie propose une formation en ligne pour les parents ou professionnels de l’enfance pour apprendre à animer des activités nature avec des enfants de 3 à 12 ans. J’ai eu la chance d’avoir accès à la formation car j’ai actualisé 2 outils proposés. La formation est vraiment top ! Ca fait quelques années que je suis le travail d’Emilie. J’avais commandé un petit module il y a un moment : l’outil pour découvrir des nids, pil poil celui qu’Emilie voulait réactualiser. Une superbe collaboration à distance d’un côté comme de l’autre. Elle m’a fait un très beau retour !

Jusqu’ici, depuis avril, j’ai toujours un travail en cours. Pour la suite, ce qui est bien, c’est que j’ai déjà du travail de prévu pour la rentrée qui à mon avis sera assez chargée avec différents projets ainsi qu’un gros gros gros projet.

Mon rapport à l’argent

Par contre au niveau rentrée d’argent, ce n’est pas terrible. J’ai des frais et peu de rentrées, mais je me donne l’année pour réussir à m’en sortir financièrement. Je lis énormément d’article sur les tarifs à appliquer. J’ai tendance à sous-évaluer mon travail et à calculer en fonction de ce que le la client.e peut investir. Mais maintenant que j’ai des charges je dois voir tout cela autrement. Je pense que j’ai un sacré boulot à faire sur le rapport que j’ai à l’argent ! Et je me laisse vite déborder par tout ce qui est administratif. Ça me déprime. Je m’impose donc depuis quelques temps des règles. Je veux arriver à un suivi irréprochable de ma comptabilité et de mon administratif pour avoir l’esprit léger avec cela. C’est une tâche ardue mais j’y arriverai.

Questionnaire

J’ai analysé les réponses au questionnaire, et ai envoyé le détails aux abonné.e.s de la lettre d’info. Suite aux résultats, je pensais pouvoir avancer plus concrètement au mois de juin mais cela n’a pas été le cas. Et il faut vraiment que je prenne le temps de répondre aux personnes qui m’ont laissé un commentaire. Je vais y arriver !!

Cartes de visites

Je me suis payée de jolies cartes de visites. Chez Moo, il est possible de commander en petite quantité et surtout avec des visuels différents. Je n’ai pas voulu commander trop de cartes (même si chez d’autres imprimeurs cela m’aurait couté moins cher pour plus de cartes) et je les distribue avec parcimonie. J’ai repris les gestes écolos au recto ainsi elles sont esthétiques, ludiques et informatives. Par contre, la prochaine fois (s’il y en a) je ferai attention à faire imprimer sur un papier brut. J’ai hésité à commander des cartes mais cela reste un moyen efficace de transmettre ses coordonnées.

Le prochain article sur mon aventure entrepreneuriale sera en septembre. J’espère d’ici là avoir clarifié ma situation et réussir à faire les bons choix. J’espère aussi pouvoir faire un peu le vide dans ma tête quand nous serons en vacances.

Entreprendre : bilan avril/mai

Entreprendre : bilan avril/mai

Je me suis dit que ce serait bien de poster un bilan mensuel de mon aventure entreprenariale, parce que c’est le genre de truc que j’aime bien lire. Et puis, ça me permet de prendre du recul. Enfin mensuel… je dis ça comme ça. Si ça se trouve ça va finir comme mon bilan mensuel du défi « rien de neuf », c’est-à-dire avec un seul article !

Alors ça va faire 2 mois que je suis en roue libre. Pas vraiment 2 mois puisque les 15 premiers jours, j’avais les filles dans les pattes (et c’est très bien aussi). Ensuite, tu sais quoi, ça a fait le yoyo des émotions et j’ai eu bien besoin de me reposer (alors que ce n’était pas du tout le moment).

Pomodoro

Se retrouver du jour au lendemain à la maison, seule maitresse à bord, c’est un peu enivrant. Tellement d’ailleurs que le premier mois, j’ai fait un peu n’importe quoi. Incapable de me concentrer plus de 3 minutes j’ai dû me résoudre à trouver une solution. C’est un peu comme si je me retrouvais gamine dans une immense plaine de jeux avec plein de trucs à essayer. Je commence quelque chose ensuite, je sautille sur une autre, tout en pensant à la prochaine. Bref, ce n’est pas très productif.Comme solution à ce sautillement incessant, je travaille avec la méthode Pomodoro, le chronomètre est devenu mon meilleur ami. Et puis je ferme Facebook. Ce qui est assez efficace.

Je me lève toujours à 6h30 mais je me couche plus tôt, donc je suis moins fatiguée. Un peu.

Le livre

100 gestes écolos

Le 24 avril mon livre “100 gestes écolos qui vont changer le monde” est sorti. Au cas où tu ne serais pas au courant. Mon bébé, ma petite chose, MON livre houuuuuuuu. C’est vrai qu’à ce niveau, ça démarrait sur les chapeaux de roue. Je découvre TOUT ! Le plus gros est fait depuis décembre en fait pour moi, maintenant, c’est le temps de la promotion, de la diffusion.  Je m’active sur les réseaux sociaux (Facebook plus particulièrement). Je suis consciente qu’il faudrait que j’en fasse plus, pétard, on ne sort pas un livre tous les mois. Encore plus mais ma tête n’est pas loin d’exploser là. J’ai contacté des médias tout en me disant “non d’un petit baleineau, et si je dois passer à la radio ? qu’est-ce que je fais, l’autruche ? “. Bon, je n’ai pas dû me poser la question finalement.

J’ai dû gérer les mails, les demandes diverses pour lesquelles moi-même je devais demander les réponses ailleurs. J’ai un peu saturé et buggé jusqu’à ce que je me dise que pour cela aussi je devais m’organiser. Ce n’est pas grave si je n’envoie pas les réponses tout de suite. Je me suis rendue compte qu’en deux semaines, ma réponse la plus fréquente était “je ne sais pas, je vais me renseigner” !

Le questionnaire

Ces mois d’avril et mai, j’ai mis en ligne un questionnaire sur mon projet de décliner les gestes écolos sur différents supports. J’ai fait de belles images, ça m’a beaucoup amusé de faire des mock-up (moi aussi j’y ai droit) mais après, j’ai juste mis 2 mois à me décider de le mettre en ligne… Pourquoi ? Parce que j’ai dû trouver le courage avant de le publier. Comment allait-il être accueilli vu que cela peut paraître antinomique de promouvoir l’écologie sur des objets. Oui mais non. Mon projet s’affine et s’affirme. À moi de bien trouver le juste milieu, de choisir intelligemment mes supports et mes fournisseurs et de bien communiquer. Prochainement, je vais analyser les réponses.

Formation

Je me renseigne et me forme sur la vente en ligne et tous les jours je découvre une astuce compta.

Des contrats !

J’ai aussi fait des devis, ça c’est bien, c’est rassurant. Je ne demande que ça moi faire des devis ! Et plusieurs ont débouché sur des contrats, des vrais, lus signés approuvés. Un seul est bouclé pour l’instant et disons que… heureusement que j’ai de l’argent de côté ! Mais je m’étais préparée à cela et j’essaye de ne pas trop penser à l’argent qui ne rentre pas pour l’instant, c’est trop angoissant. C’est difficile de définir ses prix, c’est le plus difficile.

Ces dernières semaines, j’ai passé bien plus de temps sur mon ordinateur que d’habitude mais je sais que tout cela va s’équilibrer. Jeudi prochain, je revois mes ancien.ne.s collègues car ce sont les portes ouvertes du centre de documentation de mon ancien boulot. C’est donc moi cette fois qui vais me retrouver comme visiteuse. J’aime être seule et la solitude ne me fait pas peur mais je dois dire qu’ils me manquent régulièrement !

Pour le reste je peaufine plein de trucs :

  • Je planifie mes publications.
  • Je retravaille mon site.
  • J’anticipe les articles de blog (pour mai, tous les articles étaient rédigés la première semaine… ce qui n’est pas le cas pour juin!)
  • J’ai entièrement réorganisé mon pinterest et je l’ai rendu plus professionnel.
  • Je communique avec d’autre entrepreuneur.e.s, découvre pleins de projets, crée mon réseau

Ma maison est propre

Ma maison n’a jamais été aussi propre et bien rangée. Oui bon c’est pas le but hein, on est bien d’accord. Mais j’ai vite vu que mon problème de concentration était aussi lié à un problème d’environnement. Je m’explique : j’ai besoin d’ordre autour de moi. Ce truc m’est tombé dessus à la naissance de ma fille, il y a 9 ans, et j’ai toujours du mal à m’y faire. Et je n’aime ni ranger, ni faire le ménage. Alors je suis en train de suivre une méthode. Mais c’est encore trop tôt pour te partager mon expérience. Parce que je ne sais pas si je vais m’y tenir et qu’en plus je suis moi-même hyper surprise d’être motivée à la suivre.

Laisse-moi accepter le fait que je suis en train de mettre en pratique des trucs pour avoir une maison propre et rangée ! 🙂 Cerise sur le gâteau, cette méthode à l’air contagieuse.  C’est une méthode à base de routines chronomètre en main. Le chronomètre, souviens toi, mon meilleur ami!

Le jardin

Et puis ce que je kiffe le plus, c’est d’aller regarder les plantes pousser quand je fais une pause, et d’aller chercher au potager de quoi agrémenter mes salades du midi !

Voilà pour ces premières semaines ! Très prochainement, je te présenterai les différents projets et j’espère pouvoir t’en présenter plus encore !

Je t’aime mais je te quitte (et j’écoute des podcasts)

Je t’aime mais je te quitte (et j’écoute des podcasts)

J’ai mis des mois et des mois pour trouver le courage de te le dire, plus de 10 ans qu’on se connait, on ne peut pas tirer un trait avec un “merci et salut!“. Pourtant notre relation était loin d’être houleuse, plutôt calme et rassurante. Je savais que cela pouvait durer des années encore. En ces temps instables, qu’est-ce qui me passe par la tête de te quitter?

Mais voilà, ma décision est prise, je t’aime mais je te quitte. Je te quitte toi si stable, si rassurant, pour un autre complètement instable et incertain. Mais j’ai besoin de prendre des risques, même si cela implique que les lendemains seront hypothétiques voire angoissants.

Ma décision est prise! Bye bye contrat à durée indéterminée, hellooo le statut d’indépendante ! Quelle folie, quelle inconscience diront certains mais mes oreilles se bouchent à leurs exclamations, et j’avance en pensant à ces gens qui s’exclamaient tout aussi bien quand j’ai annoncé ma décision d’accoucher à la maison. Je les avais finalement écoutés et avait trouvé un juste milieu mais ma fille n’en a fait qu’à ma tête! (ne me demande pas trop le rapport c’est une envolée lyrique…)

illustration Marina Le Floch

Donc voilà dans deux mois, je plonge dans un nouveau monde du travail. Je reste graphiste et illustratrice, métier que j’adore, c’est juste le statut qui change.  Moi qui suis trouillarde de tout et qui attend que tous les paramètres passent au vert pour passer à l’action, on peut dire que j’en sors de cette fameuse zone de confort!

Heureusement, sur le net existe une multitude de ressources pour se préparer (et se donner du courage) même si la meilleure façon d’apprendre est d’expérimenter.

Quand je peins, j’aime beaucoup écouter des podcasts, des conférences, sur des thèmes différents. En ce moment, tu te doutes bien, c’est sur l’entrepreneuriat et le métier d’illustratrice. Même si tout n’est pas à prendre et ne me concerne par forcément, je laisse mon inconscient faire le tri!

Voici ma petite sélection:

Pin It on Pinterest